Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /home/resofran/www/wp-content/plugins/wordpress-seo/frontend/schema/class-schema-person.php on line 152

Notice: Trying to get property 'user_email' of non-object in /home/resofran/www/wp-content/plugins/wordpress-seo/frontend/schema/class-schema-person.php on line 230

Notice: Trying to get property 'display_name' of non-object in /home/resofran/www/wp-content/plugins/wordpress-seo/frontend/schema/class-schema-person.php on line 236

Et si on parlait “Tire Bouchon”…

189 lectures

Après quelques semaines de fermeture, le restaurant situé au carrefour de la route de Challans et de la route Sallertaine-Soullans vient de rouvrir sous le nom évocateur de Tire bouchon. Nicolas Defontaine et Jennifer Lecaillon ont ouvert la porte de leur restaurant depuis fin janvier.

À peine âgé de 40 ans, le couple a une expérience professionnelle en ayant exercé son métier dans de nombreux endroits en France (Granville, Paris, Lyon, Rennes…). « Nous étions à Rennes, mais ayant de la famille dans le Nord-Ouest Vendée, et étant attirés par ce département, nous recherchions un restaurant à reprendre, déclare Nicolas. Le choix du nom est dû à mon goût pour le bon vin. »

L’établissement est ouvert tous les midis, sept jours sur sept. « Le soir, nous pouvons ouvrir sur réservation à partir de 10 convives. Le vendredi soir, il y a un menu surprise, précise Jennifer. La cuisine est de saison, avec des spécialités montagnardes comme les fondues et la tartiflette. Nous restons fidèles aux produits aquatiques, avec les noix de Saint-Jacques et les cuisses de grenouilles. Sans oublier l’entrecôte XXL. Le choix du client pourra se porter sur les formules : entrée plat à 12,10 €, ou plat-dessert à 14,10 € ».

Une innovation : des cours de cuisine sont proposés le mardi soir, pour des groupes de cinq personnes. Le Tire bouchon peut accueillir 40 personnes dans la salle, « mais dès que le beau temps sera là, un chapiteau sera dressé et pourra accueillir plus de 100 personnes ».

Contact : 1, rue du Grabat. Tél. 02 44 36 47 24.

Ouest France edition

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article a été écrit par :

Les commentaires sont fermés