Ducasse booste les ventes y compris de la restauration collective.

234 lectures

duacsse sogeresAvec un concept baptisé «Inspiration», sa filiale Sogeres va proposer une cuisine imaginée par l’institut Ducasse et des chefs maison. Résultat: 600 recettes inédites qui mettent un point d’honneur à proposer des mets oubliés, mitonnés seulement avec des légumes de saison et des produits frais majoritairement français. Plus sophistiqué qu’à l’habitude grâce au savoir-faire du chef, ces déjeuners labellisés seront aussi un peu plus chers qu’un repas à la cantoche. «Le ticket moyen sera de 15 à 20 % plus élevé qu’une moyenne qui s’établit entre 7 et 9 euros, dont la moitié est payée par le convive», souligne Michel Franceschi, président du directoire de Sogeres. Plus accessible toutefois qu’un repas d’affaires dans un des restaurants de l’empire Ducasse.

La méthode Ducasse à toutes les sauces remède pour booster les ventes

Avec ce partenariat entre Sogeres et Ducasse, Sodexo veut accroître sa présence sur le segment de la «restauration d’entreprise sophistiquée», qu’il évalue à 600 millions d’euros, et qui progresse de 4 à 5 % par an. Une niche dynamique: l’ensemble du marché de la restauration d’entreprise est stable à 2,8 milliards. Six restaurants «Inspirations» sont déjà ouverts à Paris, dont un siège de Natixis ; entre 80 et 100 établissements devraient adopter ce concept d’ici à la fin de l’année prochaine en France. Sogeres estime que la moitié des 400 restaurants actuellement gérés pourraient être concernés. En revanche, il n’est pas prévu, spécificité culinaire française oblige, de l’exporter. Dommage, Alain Ducasse est aussi une référence à l’étranger. Source le figaro

 

 

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article a été écrit par :