Lunchr : la startup food qui supprime l’attente au restaurant

741 lectures

La startup food qui fait parler d’elle ces derniers jours s’appelle Lunchr. Créée par Loïc Soubeyrand, à l’origine de la solution de publicité digitale Teads, cette plateforme est à destination des travailleurs qui doivent manger sur le pouce le midi. L’objectif : la suppression des files d’attente, ni plus ni moins ! Présentation du concept.

Après avoir révolutionné le monde de la publicité digitale avec Teads, Loïc Soubeyrand se lancera dans le secteur de la restauration dès fin janvier avec Lunchr. C’est par le biais d’un site web ou d’une application smartphone que les utilisateurs pourront consulter une liste de restaurants partenaires et commander leur repas en ligne. Ils pourront au choix consommer sur place ou à emporter. Là on Lunchr se différencie de ses concurrents que sont Lafourchette, Deliveroo ou Foodora, c’est sur sa cible : les travailleurs ayant peu de temps pour déjeuner.

concept application lunchr

Loïc leur propose de ne plus perdre de temps dans les files d’attente avant de pouvoir retirer leur commande ou s’attabler. Lunchr ambitionne de réduire le temps d’attente à néant, en quelques clics seulement. Une fois la commande effectué sur l’application ou sur le site internet de Lunchr, un compte à rebours apparait, indiquant au client à quel moment sa commande sera prête. Le restaurateur partenaire s’engage à tenir ce délai.

Un premier test à Montpellier

C’est de fin janvier à mars 2017 à Montpellier que ce nouveau concept sera en phase de test avec une quinzaine de restaurants partenaires. Le lancement national, quant à lui, est prévu pour mars. Et la startup compte sur pas moins de 1500 établissements répartis dans 5 grandes villes dont Paris. La suite pour Lunchr ? L’ajout de fonctionnalités communautaires comme l’organisation de repas avec des collègues de travail ayant les mêmes goûts, ou avec des salariés d’entreprises voisines.

application lunchr

On choisit un restaurant…

Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’en plus des restaurateurs, le concept de Lunchr a séduit les investisseurs. En effet, la startup vient de lever 2,5 M€ auprès de Daphni, le fonds d’investissement dirigé par Marie Ekeland (France Digitale). 10 personnes travaillent déjà activement pour cette startup, et 20 de plus devraient être embauchées cette année, reparties entre le siège de Montpellier et Paris.

ios lunchr

… et on sait dans combien de temps se présenter au restaurant !

Opt In Image
Envie d'encore plus d'actu gourmande ?
Recevez chaque vendredi à 18h nos articles de la semaine !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article a été écrit par :

mm