Lyon se dote d’un incubateur de restaurants : La Commune

0

La Commune, tel est le nom du futur incubateur de restaurants qui devrait voir le jour à Lyon début 2018. C’est trois entrepreneurs lyonnais et le groupe Chevrillon qui ont investi 2,2 millions d’euros dans ce projet dont l’objectif est d’éviter la faillite qui touche 80% des restaurants nouvellement crées.

Cet établissement sera un véritable tremplin pour la scène gastronomique, où les futurs restaurateurs lyonnais pourront développer et tester leurs projets d’établissements. C’est à Gerland que La Commune sera implantée, dans une ancienne menuiserie de 1 500 mètres carrés. C’est l’architecte Déborah Hirigoyen du cabinet Archimix qui devra imaginer ce nouveau haut lieu de la gastronomie lyonnaise.

La Chambre de Métiers du Rhône est submergée de projets d’ouverture de restaurants qui n’aboutissent pas ou qui font faillite. C’est donc tout logiquement qu’elle est impliquée dans ce projet qui vise à aider à la création de projets durables et éprouvés. Damien Beaufils, à l’origine du projet La Commune explique « qu’il faut « 500 000 euros pour ouvrir un restaurant, en sachant qu’on ne se paiera pas pendant six mois et qu’on a trois chances sur cinq de faire faillite dans les trois ans ». Le but de l’établissement ? Faciliter la prise de risque, et réduire le taux d’échec.

commune lyon

Il y a encore du travail avant de voir le résultat final !

15 échoppes  avec des espaces à louer

Ce que l’on sait de ce projet pour le moment, c’est qu’il devra combiner plusieurs disciplines, plusieurs cultures, et comportera une scène ainsi qu’une salle de projection. Dans cet incubateur sera mis en place une grande cuisine collaborative avec de l’équipement dernier cri aussi bien au niveau des fourneaux que pour la plonge et la gestion des déchets. 15 espaces, appelés des « échoppes » seront en location pour des durées de 6 à 12 mois. Chacune sera équipée différemment, pour permettre d’accueillir différents types de projets culinaires : chaud, froid, cuisson minute, plancha, wok, …

C’est pas moins de 400 couverts qui seront en accès libre au centre de la halle et en terrasse. Le public pourra ainsi acheter son repas au stand de son choix, et le déguster sur les tables mises à sa disposition à l’intérieur ou à l’extérieur. Damien Beaufils explique que l’offre de restauration y sera variée : « salé, sucré, végétarien, … ». C’est Philippe Escaich, un ancien candidat de Master Chef, qui conseillera ces restaurateurs sur la partie métier. Le but derrière la location d’une échoppe étant pour les nouveaux restaurateurs de commencer à se roder et de se faire une clientèle. A leur sortie, l’incubateur ne les laisse pas tomber, et leur propose un choix de partenaires : agence immobilière, cuisiniste, … La Commune créera même un fonds d’investissement pour s’associer au capital.

Source : Les Echos

Crédit photo à la une : Conçu par Freepik

Opt In Image
Envie d'encore plus d'actu gourmande ?
Recevez chaque vendredi à 18h nos articles de la semaine !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article a été écrit par :

mm

Community manager en temps partagé pour Reso 44, Kevin propose des prestations de communication web aux adhérents de notre groupement d'employeurs. Ici, il partage avec vous l'actualité et les bons plans de l'hôtellerie et de la restauration en Loire-Atlantique, et plus précisément à Nantes.