Joël Robuchon, le célèbre chef français étoilé nous a quitté

1 315 lectures

Le célèbre cuisinier français Joël Robuchon, est mort lundi 6 août, à l’âge de 73 ans des suites d’un cancer. Le cuisinier détenait le plus d’étoiles au monde du guide Michelin.

Le chef multi-étoilé (32 étoiles en 2016, un record absolu) est décédé à Genève, des suites d’un cancer. Il aura marqué de son génie le renouveau de la cuisine française, entre hommage à la tradition et quête de nouvelles saveurs.

Le chef français Joël Robuchon

Le chef français Joël Robuchon, le 21 mai 2015 à Paris / AFP/Archives

Joël Robuchon est né à Poitiers le 7 avril 1945, dans une famille modeste et très catholique. Après de nombreuses années d’apprentissage de restaurant en restaurant, il obtient le titre de meilleur ouvrier de France en 1976. Et des étoiles : une, deux, puis la troisième (en 1984). Le redouté Gault & Millau lui décerne le titre de « cuisinier du siècle » en 1990. Quelques années plus tard, il abandonne la restauration à l’âge de 51 ans et rend ses étoiles à l’issue de 30 ans de carrière.

Télévision

Avec son complice Guy Job, il se tourne vers la télévision et produit avec lui des formats inédits :

De 1996 à 1999 « Cuisinez comme un Grand Chef » diffusion quotidienne sur TF1
De 2000 à 2009 « Bon Appétit Bien Sûr » diffusion quotidienne sur France 3
De septembre 2011 à juin 2012, il anime, avec sa fille Sophie, l’émission culinaire « Planète gourmande » diffusion hebdomadaire sur France 3
En 2018, il intervient dans la saison 9 de Top Chef. C’est sa dernière apparition télévisée avant son décès.

 

En 2003, Robuchon crée un nouveau concept, « L’Atelier« : le premier ouvre ses portes à Tokyo et simultanément à Paris. « L’idée m’est venue dans les bars à tapas dont j’apprécie la convivialité. Je cherchais une formule où il puisse se passer quelque chose entre les clients et les cuisiniers« , expliquait le chef à l’Obs. Le principe était totalement novateur : une addition autour de 50 euros, pas de réservation, une cuisine qui « reste résolument française » et tous les plats « réalisés en direct » sous les yeux des clients. Le succès de L’Atelier de Paris a amené Joël Robuchon à décliner le concept de L’Atelier sur tous les continents : Las Vegas en 2005, New York, Londres et Hong Kong en 2006, Taipei en 2009, au Publicis Drugstore en 2010 et à Singapour en 2011.

Dans chacun de ses restaurants à travers le monde, Joël Robuchon reste fidèle à ses principes, qui ont fait de lui un guide de la gastronomie française : un choix de produits exceptionnels et une simplicité d’exécution grâce à son talent dans le choix et la formation de ses chefs.

Temps forts de la carrière du chef

1945 Naissance à Poitiers

1957 Entre au Petit séminaire de Mauléon (Deux-Sèvres)

1960 Devient apprenti au Relais de Poitiers, à Chasseneuil

1974 Devient chef au Concorde Lafayette

1976 Sacré Meilleur ouvrier de France

1978 Prend la direction des cuisines de l’hôtel Nikko

1981 Ouvre son premier restaurant à Paris, le Jamin

1984 Obtient une troisième étoile au Guide Michelin

1990 Sacré «Cuisinier du siècle par le Gault&Millau

1994 Ouverture du restaurant Joël Robuchon avenue Raymond-Poincaré, à Paris

1996 Annonce son départ à la retraite et rend ses étoiles

2003 Ouvre le premier Atelier, à Tokyo, puis celui de Saint-Germain à Paris

2007 Création de la Cave de Joël Robuchon à Paris

2010 Ouvre l’Atelier Étoile à Paris

2014 Chef de la Grande Maison à Bordeaux

2018 Inaugure sa pâtisserie-salon de thé-restaurant bar à saké en partenariat avec Hiroshi Sakurai, Paris.

 

Source : lefigaro.fr

Opt In Image
Envie d'encore plus d'actu gourmande ?
Recevez chaque vendredi à 18h nos articles de la semaine !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article a été écrit par :

mm

Community manager en temps partagé pour Reso 44, Reso 69, Reso IDF et Reso Paca, Fabien partage avec vous l'actualité de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme.