Bienvenue chez nous

54 lectures

Du 1er au 5 février, Céline et Etienne Chaillot participent à l’émission “Bienvenue chez nous”. Ils ont accueilli les caméras de TF1 dans leur manoir de Landevieille, l’Eolière. Une expérience qui les a enchantés et, ils ne s’en cachent pas, ils espèrent que ce programme aura des retombées sur leur activité.

Journal des Sables : Depuis combien de temps exploitez-vous le manoir de l’Eolière en tant que chambre d’hôtes ?
Céline et Etienne Chaillot : Nous avons acheté ce manoir il y a deux ans et cela fait à peine un an que nous avons ouvert les chambres d’hôtes. Nous habitions auparavant à La Roche-sur-Yon mais Etienne est originaire de Landevieille. Nous y avons vécu, ainsi qu’à Brétignolles-sur-Mer. Après dix ans passés à La Roche-sur-Yon où nous étions agents immobiliers, nous avons eu envie de revenir habiter dans le coin. Quand nous avons su que le manoir de l’Eolière, que connaît bien la famille d’Etienne (voir encadré), était en vente, nous avons sauté sur l’occasion ! Nous cherchions une maison de caractère et nous sommes “tombés en amour”. Nous l’avons achetée pour nous au départ en se disant que, peut-être, un jour, nous y ferions une location ou un gîte.

Dans quel état était le manoir au moment où vous l’avez acheté ?
Comme une demeure qui n’avait pas été entretenue depuis 30 ans ! Nous avons dû tout refaire. Ce n’était pas isolé, il n’y avait plus de chaudière. Nous avons effectué 80 % des travaux nous-mêmes et nous avons chiné le mobilier. Tout ceci en faisant la route tous les jours pour aller travailler à La Roche. A l’époque, je regardais l’émission “Bienvenue chez nous” sur les chambres d’hôtes de temps en temps. Je me suis alors davantage rendue compte du potentiel de notre manoir et de ses dépendances.

Vous vous êtes alors lancés dans l’aventure ?
Oui. Nous avons d’abord dû décider si nous allions proposer des gîtes ou des chambres d’hôtes. Comme nous aimons accueillir les gens, nous sommes partis sur les chambres d’hôtes et leur côté convivial. Nous nous sommes investis à 100 %, nous avons donc quitté le métier d’agents immobiliers.

Et comment avez-vous rejoint le casting de l’émission “Bienvenue chez nous” ?
Nous étions encore en travaux lorsque nous avons reçu un mail de la production nous disant qu’ils recrutaient des candidats pour “Bienvenue chez nous”. Nous n’avons pas donné suite mais, deux jours après, nous avons reçu un appel. Nous étions en février 2015. Notre site internet était en ligne depuis à peine quinze jours ! Mais nous avons été tentés par l’aventure en se disant que ça nous ferait de la publicité, nous qui nous lancions tout juste dans cette activité. Ils nous ont laissé du temps pour finir les travaux et nous avons convenu d’un tournage en juin.

Alors, comment s’est passé ce tournage ?
C’est un bon souvenir, un moment très agréable. Il y a eu une bonne ambiance entre les différents couples, personne ne s’est engueulé ! Maintenant, il faut s’habituer aux caméras et à l’équipe de tournage composée d’une douzaine de personnes qui débarque chez nous. Mais tout s’est déroulé de façon sympathique. Même entre les candidats ; on se dit qu’on est tous dans le même bateau.

Vous n’avez pas peur de l’image que cette émission peut donner de vous ?
Soyons réalistes, cela reste de la télé réalité. On sera comme l’ensemble des téléspectateurs, nous allons découvrir ce qui s’est dit au moment de la diffusion. On ne peut pas plaire à tout le monde. L’émission est regardée quotidiennement par 2,5 millions de personnes. Si ne serait-ce que 5 % d’entre eux décident de venir chez nous, cela sera déjà énorme. De toute façon, nous ne pourrons pas loger tout le monde ! Cette émission reste un jeu, il ne faut pas tout prendre au premier degré. Nous ne pensons pas que les gens sont là pour critiquer gratuitement. Et, ces critiques, il faut savoir les accepter quand c’est justifié. Le tout est de ne pas tomber dans la mauvaise foi ou dans l’excès. De notre côté, nous avons essayé d’être les plus honnêtes possible tout en restant dans le jeu.

Justement, savez-vous qui a remporté le chèque de 3000 euros à l’issue de cette semaine de compétition entre chambres d’hôtes ?
Oui mais nous sommes tenus de garder le secret !

source: le journal des sables d’olonne

Opt In Image
Envie d'encore plus d'actu gourmande ?
Recevez chaque vendredi à 18h nos articles de la semaine !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article a été écrit par :

mm

Responsable de Reso 85, Rodolphe partage avec vous l'actualité hôtellerie-restauration vendéenne, entre La Roche-sur-Yon, Les Herbiers, Challans et Les Sables d'Olonne.

Les commentaires sont fermés