premier bilan de la saison touristique 2011 dans le sud ouest

192 lectures

La saison 2011, qui avait commencé sur les chapeaux de roue dès le mois d’avril avec des températures dignes d’un plein été, laissait présager un début de période estivale radieux pour l’ensemble des restaurateurs du front de mer.

C’était sans compter sur les caprices du ciel qui ont rendu la plage d’Arcachon et ses environs bien tristes pendant une dizaine de jours en juillet. Les métiers de la restauration s’en sont inquiétés. Heureusement, le mois d’août est venu rattraper une saison estivale, finalement pas si désastreuse.

Comme beaucoup de ses confrères du bord de mer, Guillaume, chef de salle au restaurant Diego Plage, estime avoir subi une « baisse de fréquentation » pendant les jours pluvieux du mois de juillet avec « une perte de 30 couverts par jours en moyenne ». D’autres relativisent comme Julien Seurin, assistant de direction chez Cap’tain Aldo, en face de la plage Thiers : « Le mois de juillet n’a pas été si catastrophique, avec la pluie, les clients se rabattaient en salle, surtout le midi, ça a permis d’équilibrer ».

Du côté des sandwicheries, le bilan est stable comme le souligne Thierry Caron, gérant de l’enseigne familiale Sandwichs et Companini, située à proximité de la jetée Thiers : « La mise en place de tentes pour l’accueil des clients a été nécessaire, même avec les averses, j’étais complet grâce au va-et-vient de la foule ». Même constat concernant Le Bocadillo, sandwicherie bordant le casino d’Arcachon, son directeur Nicolas Cubié se félicite : « Le secteur de la restauration rapide est en pleine croissance », son enseigne n’a pas désempli.

Les établissements les plus exposés aux aléas de la météo ont été sans doute les glaciers. Guillaume, du Tutti Frutti, sur le boulevard de la Plage : « Le mois de juillet a été mauvais à cause de la pluie, le mois d’août s’est bien passé mais ne rattrapera pas les soirées de juillet. Mais il n’y a pas que la météo, en soirée il ne se passe presque plus rien, si je compare à il y a dix ans on ferme beaucoup plus tôt ».

Un mois d’août salvateur

La chaleur et le beau temps ont fait leur retour en août, ce qui a permis de redonner des couleurs au chiffre d’affaires. Ainsi, Vincent Gerbaud, propriétaire du Café de la plage, à deux pas de la jetée d’Eyrac, se réjouit : « Arcachon a la cote en ce moment et nous en bénéficions. Notre plus grosse semaine est celle du 15 au 21 août et grâce aux concerts organisés, nous avons réussi à attirer la clientèle. »

Pour Julien Dupuy, gérant de la brasserie Le Repetto, à l’angle de l’avenue Gambetta, 2011 est synonyme d’une belle saison. « Je suis très confiant sur le chiffre d’affaires, on va sûrement faire mieux que l’année précédente ».

Tous les restaurateurs sont unanimes. Le 15 août a été exceptionnel. Sans vouloir communiquer le chiffre d’affaires de la journée, les sourires sur les visages sont les parfaits témoins du succès de la deuxième fête incontournable de l’été.

Baisse à l’office de tourisme

L’impression d’un « afflux massif » de touristes a été ressentie par beaucoup d’Arcachonnais. Et pourtant, le nombre de vacanciers à s’être rendu à l’office de tourisme en juillet a baissé d’un petit 3 % par rapport à l’année dernière. « Nous comptabilisons 20 563 visiteurs qui sont entrés dans l’office de tourisme. Certes, c’est un léger recul, mais nous avions réalisé un très beau score en juillet dernier, nous nous inscrivons dans la continuité », explique Lucie Lhermitte, responsable du service accueil de l’office de tourisme d’Arcachon.

Les hôtels, quant à eux, ont accusé aussi une « légère baisse du taux de remplissage par rapport à juillet de l’année dernière » selon les mots de Patrick Pujol, gérant de l’hôtel Point, rue Grenier et président du Bassin d’Arcachon club hôtelier (Barch). « Nous devrions être globalement stables par rapport à 2010 à la fin de la saison », précise Patrick Pujol.

Victor Laymand un article du sud ouest

Opt In Image
Envie d'encore plus d'actu gourmande ?
Recevez chaque vendredi à 18h nos articles de la semaine !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article a été écrit par :

mm

Directrice générale de Reso France, Marie partage avec vous l'actualité de l'emploi et des ressources humaines.