Interview de Pierre Donel, chef concierge

674 lectures

Les métiers de l’hôtellerie et de la restauration sont nombreux et il est évident qu’on ne peut pas tous les connaître. C’est alors que nous est venue l’idée de réaliser des interviews de professionnels du secteur CHR, afin de mettre en valeur tous ces beaux métiers et toutes ces personnes qui les exercent avec passion, et pourquoi pas, de faire naître des vocations. Pour ce tout premier article, nous avons rencontré le très chaleureux Pierre Donel, chef concierge à l’Hôtel Renaissance Paris Arc de Triomphe, qui a bien voulu répondre à nos questions…

L’interview s’est déroulée le 19 août 2016 dans le magnifique cadre de l’Hôtel Renaissance Paris Arc de Triomphe, au restaurant Makassar.

Reso 78 IDF : Bonjour Pierre et merci de nous accorder cette interview. Est-ce qu’on peut se tutoyer ?

Pierre DonelBonjour. Oui, bien sûr, on se tutoie !

  • Le métier de Chef concierge

Reso 78 IDF : Depuis combien de temps exerces-tu le métier de Chef concierge ?

Pierre Donel : J’exerce ce métier depuis 6 ans maintenant. J’ai commencé comme Chef concierge à l’Hôtel Rochester Champs Elysées, puis j’ai travaillé à l’Hôtel Intercontinental Paris Avenue Marceau et je suis actuellement en poste à l’Hôtel Renaissance Paris Arc de Triomphe. Je suis arrivé en mars 2016.

Reso 78 IDFEst-ce que tu peux nous expliquer, en quelques mots, en quoi consiste ton métier ? Comment se déroule une journée type ? 

Pierre Donel : Il n’y pas vraiment de journée type mais de manière générale, je suis amené à superviser et accompagner l’équipe dans ses missions quotidiennes. Nous faisons en sorte que les clients ne manquent de rien et que l’organisation soit en place pour que tout fonctionne correctement. C’est aussi pour ça que je dis qu’il n’y a pas de journée type. C’est un peu au jour le jour, selon les clients et les humeurs des uns et des autres.

« On ne sait jamais ce qui va arriver »

L’équipe est composée de trois concierges, quatre bagagistes-voituriers et une creative ambassador. Le poste de creative ambassador est nouveau et on travaille actuellement à le définir plus précisément. Il vise principalement la relation émotionnelle avec le client et un accompagnement plus personnalisé. Léa n’hésite pas à proposer une découverte du marché Poncelet en sa compagnie, la visite d’une galerie d’art par exemple.

Reso 78 IDFQu’est-ce qui te plait dans ton métier ?

Pierre Donel : Je dirais le côté « imprévisible » justement, mais aussi la transmission.

Reso 78 IDFTu travailles avec une clientèle cosmopolite et exigeante. Quelles sont les demandes les plus originales ou les plus difficiles que tu aies eu à gérer ?

Pierre Donel : Chaque demande en soi est originale car chaque client est unique. Du coup c’est un vrai challenge et c’est ce qui me plait. Mais si je devais citer une demande originale, ce serait l’organisation d’une demande en mariage pour un client qui n’avait aucun budget. Ça a été difficile mais on a réussi à satisfaire sa demande !

  • Les qualités et compétences requises

Reso 78 IDF : Quelles sont, selon toi, les qualités indispensables pour exercer ce métier ?

Pierre Donel : Je dirais l’éducation, l’empathie, la curiosité, la motivation et surtout, la patience.

« Il faut apporter du bonheur aux gens »

Il faut aussi au minimum savoir parler anglais. Les autres langues sont un plus. Ici, à l’Hôtel Renaissance, on parle tous anglais et certains employés parlent d’autres langues comme le russe, l’espagnol, l’arabe ou le portugais.

Reso 78 IDF : Si tu devais citer des difficultés ?

Pierre Donel : Je vois plusieurs choses, en vrac!
Dans la limite de la loi, tout est envisageable mais il y a parfois des contraintes de temps et/ou d’argent.
En France, nous sommes parfois enfermés dans une certaine rigidité institutionnelle.
Et nous devons de plus en plus faire face aux réseaux sociaux qui viennent parfois parasiter notre relation et la confiance que les clients nous portent. TripAdvisor par exemple est un vrai problème : on y trouve tout et n’importe quoi…

  • Formation et perspectives

Reso 78 IDF : Quel a été ton parcours ? As-tu suivi une formation spécialisée ?

Pierre Donel : Je suis un peu autodidacte, j’ai eu la chance d’évoluer rapidement, sans valider toutes les étapes. J’ai commencé à travailler à la réception d’un Relais & Château en Normandie et ça m’a bien plu. Du coup j’ai décidé de suivre une formation de conciergerie à Paris. Je n’ai pas suivi le stage de fin de formation qui se déroulait sur 4 à 6 mois. A la place, j’ai pu travailler 5 mois comme assistant concierge dans un hôtel de luxe à Deauville, avant de revenir à Paris. J’ai alors travaillé comme premier de réception, puis comme concierge bagagiste. J’ai évolué ensuite vers un poste d’assistant chef concierge à l’Hôtel Château Frontenac Paris, avant de devenir chef concierge. 

Reso 78 IDF : Si tu devais donner des conseils aux personnes qui veulent faire ce métier, tu leur dirais quoi ?

Pierre Donel : Comme je le disais juste avant, il faut être patient, ne pas vouloir à tout prix brûler les étapes, mais aussi être humble car on côtoie une clientèle exigeante et l’argent occupe une place importante : cela peut parfois vous faire tourner la tête ou créer une certaine frustration.

Ce n’est pas un métier facile. Il faut être passionné, engagé.

« Il faut y mettre du coeur, sinon ça n’a pas de sens »

Les journées sont plutôt chargées. On peut commencer à travailler très tôt le matin à partir de 5h ou finir très tard, on travaille aussi les week-ends… Il faut tenir le rythme.

Reso 78 IDF : Tu fais partie de l’association des Clefs d’Or. Est-ce que tu peux nous en parler ?

Pierre Donel : C’est une association créée en 1929, qui rassemble 3500 membres dans le monde, dont 400 en France et 180 à Paris/IDF. C’est une amicale qui possède un très bon réseau et qui organise régulièrement des rencontres et des événements en France, comme à l’international. Elle a aussi des partenariats et des soutiens dans de nombreux domaines, liés au tourisme.

J’ai été secrétaire adjoint de l’association pendant trois ans, puis j’ai eu récemment l’opportunité de devenir Vice-président. Je gère notamment l’organisation des événements en Île-de-France.

Reso 78 IDF : Quelles sont les évolutions professionnelles possibles ?

Pierre Donel : A l’Hôtel Renaissance (groupe Marriott), on a la chance d’avoir des modules de formation professionnelle pour pouvoir monter en compétences et évoluer.

A titre personnel, c’est vrai que j’ai une activité complémentaire qui touche à l’événementiel avec les Clefs d’Or. Je pourrais très bien envisager de me tourner un jour vers le consulting, la formation ou la gestion de clientèle dans d’autres domaines (boutique de luxe par exemple) mais ce n’est pas d’actualité !

Un grand merci à Pierre Donel pour nous avoir accordé du temps et avoir répondu si gentiment à toutes nos questions. 

Opt In Image
Envie d'encore plus d'actu gourmande ?
Recevez chaque vendredi à 18h nos articles de la semaine !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article a été écrit par :

mm

Community manager en temps partagé pour Reso IDF, Melissa propose des prestations en communication web à nos adhérents parisiens. Ici, elle partage avec vous l'actualité de l'hôtellerie-restauration à Paris.