Airbnb : les particuliers dégageant trop de revenus seront taxés

402 lectures

La nouvelle vient de tomber. L’Assemblée Nationale a approuvé aujourd’hui, jeudi 28 octobre 2016, le fait de faire payer des cotisations sociales aux particuliers qui louent leurs biens sur des plateformes de location en ligne, à partir d’un certain seuil de revenus.

Les plateformes collaboratives concernées par ce nouveau dispositif sont les suivantes : Airbnb, Zilok (location d’objets entre particuliers) et Drivy (location de voiture). Intéressons nous à Airbnb, qui nous concerne d’avantage que les deux autres plateformes. Pour les particuliers qui proposent leur logement à la location via cette plateforme, le seuil à partir duquel ils devront s’affilier au régime social des indépendants (RSI) est fixé à 23 000 euros sur une période d’un an. A ce nouveau régime s’ajoute l’obligation de déclarer et de s’acquitter de l’impôt sur ce genre de revenus, comme l’avait rappelé le fisc en septembre.

taxe particulier airbnb

Ce texte, qui a été inséré dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) a été rejeté dans la nuit de mercredi à jeudi. Les écologistes par exemple, estimaient que c’était une traque aux petites sommes chez les usagers. Jean-Louis Roumégas, député de l’Hérault, a ajouté « Parfois, [l’économie collaborative] permet simplement de conserver sa maison ou son petit bateau de pêche, en payant sa place au port ».

Evidemment, cette loi cherche à réguler l’utilisation professionnelle qu’ont certains particuliers de ces sites, se mettant ainsi en concurrence directe avec les hôteliers.

source : lemonde.fr

Opt In Image
Envie d'encore plus d'actu gourmande ?
Recevez chaque vendredi à 18h nos articles de la semaine !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Cet article a été écrit par :

mm