doggy bag

Restauration : le doggy bag est conseillé aux restaurateurs

Cet article vous plait ? Partagez le avec vos amis !

Mise à jour : Contrairement à ce qui est annoncé dans la suite de cet article, et sur de nombreux sites d’information, les restaurateurs n’ont aucune obligation de proposer un doggy bag à leurs clients. Ils sont cependant tenus de trier et valoriser leurs déchets alimentaires depuis ce 1er janvier 2016, faute de quoi ils pourront recevoir de lourdes amendes. Cette information a été confirmée par l’UMIH.

Qui dit passage à la nouvelle année dit mise en action de nouvelles réglementations dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. Celle-ci concerne les restaurants qui servent entre 150 et 200 repas par jour. Ils ont l’obligation, depuis le 1er janvier 2016, de proposer un doggy bag à leurs clients.

Que les petits et moyens restaurateurs ne s’inquiètent donc pas, cette mesure écologie concerne les établissements qui produisent potentiellement le plus de déchets alimentaires. Les clients qui ont eu les yeux plus gros que le ventre et n’ont pas su finir leur repas comme ils l’auraient voulu sont maintenant en droit, dans ces établissements, de demander un doggy bag pour emmener ce qu’ils n’ont pas mangé chez eux.

doggy bag restaurant

« Trop bon pour gâcher », c’est l’état d’esprit qu’on cherche à emmener en France.

50% de déchets alimentaires en moins d’ici 2025

Tel est l’objectif de cette mesure qui est entré en action le 1er janvier 2016. Il s’agit en fait de la mise en application du dernier seuil de la loi sur les biodéchets, votée en 2011. Cette loi a été mise en place début 2012 et était progressive. Au départ seuls les plus gros producteurs de biodéchets étaient visés, et le seuil diminuait ensuite.

restes restaurant

Cette loi s’applique désormais à toutes les entreprises de restauration qui produisent plus de 10 tonnes de biodéchets. Selon l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), cela correspond aux restaurants qui servent entre 150 et 200 couverts par jour.

Le doggy bag peine à trouver sa place en France

Emmener les restes de son repas au restaurant à la maison, cela semble presque impensable en France et pourtant c’est monnaie courante dans de nombreux pays européens. Et pourtant, certains organismes comme la Direction régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt de Rhône-Alpes essaient d’y mettre les formes en le renommant « gourmet bag« , accompagné du slogan « c’est si bon, je finis à la maison !« . Peut-être que cette nouvelle loi participera à un changement de mentalité à propos du doggy bag.

doggy bag

Opt In Image
Abonnez-vous à notre Newsletter !
Et recevez chaque nouvel article directement dans votre boite mail.

Veuillez remplir les champs ci-dessous :


Cet article vous plait ? Partagez le avec vos amis !

Articles vedettes

Archives